Southern Illinois University Edwardsville

Mile 0878

Les correspondances sont un matériel à la fois indispensable à la connaissance historique et problématique par nature. Cécile Dauphin (2002) a bien montré comment le chercheur devait « travailler sur les limites », et notamment comprendre comment « chacun ajuste ses propos à une sorte de règle tacite : ce qu’il est permis de dire, ce qu’il convient de montrer, ce qu’il est possible d’écrire « . Il aurait même une responsabilité importante dans leur interprétation et de les traiter « with care and do justice to the people that once were alive and left these personal sources for posterity » (Halldordottir 2007).

Celui qui utilise des lettres doit bien entendu être attentif à ce qu’elles n’ont pas vocation à être un compte-rendu fidèle de la réalité (Halldordottir 2007, Byrne 2014). Il semble ici que l’approche proposée par Boltanski et Thévenot (1999) -non utilisée par ces différents auteurs cités – de prendre au sérieux ce que disent les gens à propos de ce qu’ils font est particulièrement pertinente dès lors qu’on est attentif au niveau de publicité différent du matériel en question.

Située dans l’Illinois à la frontière avec le Missouri, sur la fameuse route 66, SIUE (Southern Illinois University Edwardsville) possède une collection de lettres icariennes importantes, permise par donations successives. Ernest Marchand, ancien professeur à U. Wisconsin puis San Diego State College (spécialiste de Edgar Allan Poe), descendant direct d’icariens, y a ainsi transmis les lettres de son père Alexis Marchand.

Alexis Marchand occupe une place particulière dans l’histoire icarienne, fils de Armel Alexis Marchand (qui fut partie prenante de toute la durée de l’expérience icarienne de 1848 à 1895) et frère de Marie Ross Marchand (auteure de Child of Icaria, et première naissance dans la communauté de l’Iowa), deux autres figures importantes.

Il participe au conflit de 1876-77, qui aboutit à la séparation entre « jeune » et « vieille » branches. Il prit partie pour la Jeune Icarie, s’opposant en cela au reste de sa famille. Il quitta ensuite la colonie pour aller à Icaria-Sperenza (Californie). Inventeur de génie, Alexis Marchand déposa de nombreux brevets, dont un système de téléphonie, qu’une célèbre compagnie américaine de téléphone copia sans payer de redevances.

Le conflit a souvent été perçu comme un conflit de générations (Gauthier 1992, Mendès 2008). Les lettres donnent une vision plus subtile des relations familiales qui persistent au-delà des luttes politiques. Comme l’a bien soulevé Diana M. Garno (1996), les échanges débutés en 1881 entre Alexis Marchand (ayant quitté la colonie) et sa sœur Marie Marchand (restée sur place avec ses parents et occupant une place centrale) se caractérisaient par des lettres de Marie à Alexis ayant vocation à être gardées confidentielles alors que celles dans l’autre sens étaient susceptibles d’être lues par l’ensemble de la communauté.

Ainsi sa sœur continua toujours à correspondre avec lui, tout en évitant tout sujet potentiel de dispute. Elle incita son frère à échanger avec son père:  » Father wishes you to write to him, will you not do so, he is not mad at all at you. I assure you of it, be sure that mother and father will always be your truest friend » (2 octobre 1881). S’en suivra une série de lettres régulières entre le père et son fils. Les lettres permettent de bien situer le processus d’assimilation des icariens à la société américaine (et notamment le moment du passage à la correspondance en anglais).

Références

Boltanski, L., & Thévenot, L. (1999). The sociology of critical capacity. European journal of social theory2(3), 359-377.
Byrne, A. (2011). Échanges épistolaires en anthropologie: l’enquête Harvard-Irlande (1930-1936). Ethnologie française41(2), 241-252.
Dauphin, C. (2002). Les correspondances comme objet historique. Societes Representations, (1), 43-50.
Garno D.M (1996)  Femmes – Famille – Fraternité in Icaria : Marie & Alexis Marchand in the 1880s , Communication présentée 28th annual meeting of the National Icarian Heritage Society, 30 mai au 2 juin 1996. Archives French Icarian Colony Foundation, non répertorié
Gauthier, P. S. (1992). Quest for Utopia: The Icarians of Adams County: With Colonies in Denton County, Texas, Nauvoo, Illinois, Cheltenham, Missouri, and Cloverdale, California. Gauthier Publishing Company.
Halldórsdóttir, E. H. (2007). Fragments of Lives—The Use of Private Letters in Historical Research. Nordic Journal of Women’s Studies15(1), 35-49.
Mendès, V. (2008). Voyage en Icarie. Jeunesse et conflits de générations, 1848-1898. Siècles. Cahiers du Centre d’histoire «Espaces et Cultures», (28), 37-58.

Utopia Mix Tape

Miles Davis est né à une vingtaine de kilomètres de SIUE (sur le site de laquelle on trouve d’ailleurs une discussion sur ses options politiques). Get up with it!


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.