University of Wisconsin, Oshkosh

Archives and Special Collection, University of Wisconsin Oshkosh

Mile 1778

L’Université du Wisconsin à Oshkosh possède une remarquable section archives, particulièrement confortable par sa modernité pour le chercheur qui s’aventure dans cette ville du Nord du Wisconsin. Située près de Ripon dans le comté de Fond du Lac, elle permet d’accéder à des documents de première main sur les expérimentations sociales qui y ont eu lieu.

La proximité entre deux plaquettes commémoratives à Ripon pourrait être le prétexte d’une réflexion sur la postérité des courants de pensée socialiste. On sait que des mouvements politiques peuvent s’afficher par exemple comme étant la suite du saint-simonisme, en contradiction pourtant avec la vérité historique, ou comment l’économie solidaire a pu être vue comme un retour aux théories associationnistes de Pierre Leroux (frère de l’icarien Jules Leroux). Ces relations entre théorie et pratique sociales ont en effet pu traversé l’histoire entre filiation et anachronisme (Demoustier et Rousselière 2006).

Ripon est connu pour être le lieu d’un phalanstère particulier, Ceresco ou Wisconsin Phalanx, qui est le seul phalanstère nord-américain ne s’étant pas dissout en raison de problèmes économiques mais plutôt par dissensions internes et lassitude démocratique .

Plaque commémorative du Ceresco Phalanx, Ceresco Park, Ripon (WI)

Pour Noyes (1870), l’épitaphe en serait la suivante:

Died, not by any of the common diseases of Associations, such as poverty, dissension, lack of wisdom, morality or religion, but by deliberate suicide, for reasons not fully disclosed

A quelques centaines de mètres, on peut visiter le musée du Parti Républicain célébrant la naissance du G.O.P. (Grand Old Party) à Ripon en 1854, qui fut fondé notamment par Abraham Lincoln et Horace Greeley.

Plaque commémorative du Parti Républicain, Ripon (WI)

Le lien entre les deux n’est pas un hasard. Horace Greeley, journaliste réformateur, fondateur et éditeur du New York Tribune, qui publia de nombreux articles de Marx et Engels, fut un fouriériste militant. Il appuya les expériences de phalanstères (et notamment le North American Phalanx ou Brook Farm) et fut un ardent diffuseur de la pensée de Albert Brisbane qui introduisit le fouriérisme aux USA.

Evidemment toute trace de fouriérisme a disparu depuis longtemps au Parti Républicain. Comme l’a écrit Vinadia (2018), reprenant en cela Mayhem (1986), les priorités politiques des partis politiques américains fortement décentralisés sont avant tout articulées sur la base de coalitions géographiques : “Ceci explique que le Parti de Lincoln, porteur d’une ambition nationale forte et opposé à l’esclavage, ait pu muer en un parti de droite conservateur à forte tendance anti-fédéraliste et traversé de courants racistes”.

Références

Demoustier, D., & Rousselière, D. (2006). Social economy as social science and practice. Ethics and the market: insights from social economics, in Betsy J.C., Dolfsma W. & Figart D.M. (eds) Ethics and the Market: Insights from Social Economics, Routledge, 112-125.
Noyes J.H. (1870) History of American Socialisms. disponible en ligne sur le site gutenberg.
Mayhew D.R. (1986), Placing Parties in American Politics, Princeton University Press.
Vinadia R. (2018) Le dilemme du Parti républicain dans le Wisconsin suite à l’élection de Trump  », Revue LISA/LISA e-journal [En ligne], vol. XVI-n°2 http://journals.openedition.org/lisa/9759

Une vidéo du média libéral (démocrate) Vox explique ce passage de Lincoln à Trump.

Utopia Mix Tape

Conscience du country rap, Everlast a notamment écrit dans les années 1990 et 2000 What is like et White trash beautiful.

Iowa

Mile 1280 – 1480

Iowa is the social conscience of our nation. Iowa has taken leadership in the peace movement through the creation of several peace promoting organizations. It has supported cooperative farm organizations. It has educated many of the political and literary leaders of our country. One frequently hears : he or she was born on a farm in Iowa .
Lettre de L.M Snyder à H.R. Rawlings (7 mai 1990)

Icarian Cemetery, Corning

Dans ses nombreuses lettres, Lillian M. Snyder, figure décisive du renouveau de la mémoire icarienne américaine, aimait à répéter l’importance de l’Iowa dans la conscience politique et sociale des Etats-Unis.

Lieu de différentes initiatives à courte durée (dont le Iowa Phalanx), l’Iowa est connu pour deux autres plus longues, et notamment celle des icariens dont ce blog est l’objet.

Icarian Dining Hall, Corning

Amana est une communauté à tendance socialiste d’origine chrétienne allemande, qui partage de nombreux points communs avec les Harmonistes. Fondée en 1855, elle subsista sous sa forme originelle jusqu’en 1932, moment où la vie collective fut abandonnée et où elle connut un processus de privatisation semblable à celui qui va toucher les kibbtuzim quelques décennies plus tard. Amana est devenu depuis un des endroits les plus touristiques de l’Iowa par une mise en avant de son folklore germanisant.

Millstream Brau Haus, Amana Iowa
Résultats de recherche d'images pour « amana colonies »
Présentation de Amana, sur www.amanacolonies.com

Toutefois l’Iowa est peut-être un des seuls endroits au monde où l’on trouve un mémorial célébrant un vol.

Jesse James Historical Site, Iowa

Dans l’imaginaire moderne américain, Jesse James est considéré comme un robin des bois. Déjouant les pièges de l’agence Pinkerton, de sinistre renommée, il tomberait de manière romantique par trahison sachant lui-même sa fin proche. L’historiographie a largement remis en cause ce mythe, resituant “la bande de Jesse James” parmi l’ensemble de la guérilla confédérée post guerre civile (Stiles 2002). Dans Bandits, Eric Hobsbawn a bien montré comment cette figure du “bandit social” et du “voleur noble” était universelle et correspondait aux moments de crise politique et économique, comme a pu l’être l’Amérique de la fin du 19ème siècle.

Références

Hobsbawn E. (1981) Bandits, Pantheon Books
Snyder L.M. (1996) The search for brotherhood, peace & justice. Disponible sur archive.org
Stiles, T. J. (2002) Jesse James: Last Rebel of the Civil War. Knopf Publishing.

L’explication de l’attaque de train de Aldair par Jesse James se trouve sur le site suivant.

Utopia Mix Tape

Le classique Ballad of Jesse James, dans sa version Bruce Springsteen (dont on pourra apprécier également sa propre version d’un autre classique).

Southern Illinois University Edwardsville

Mile 0878

Les correspondances sont un matériel à la fois indispensable à la connaissance historique et problématique par nature. Cécile Dauphin (2002) a bien montré comment le chercheur devait “travailler sur les limites”, et notamment comprendre comment “chacun ajuste ses propos à une sorte de règle tacite : ce qu’il est permis de dire, ce qu’il convient de montrer, ce qu’il est possible d’écrire “. Il aurait même une responsabilité importante dans leur interprétation et de les traiter “with care and do justice to the people that once were alive and left these personal sources for posterity” (Halldordottir 2007).

Celui qui utilise des lettres doit bien entendu être attentif à ce qu’elles n’ont pas vocation à être un compte-rendu fidèle de la réalité (Halldordottir 2007, Byrne 2014). Il semble ici que l’approche proposée par Boltanski et Thévenot (1999) -non utilisée par ces différents auteurs cités – de prendre au sérieux ce que disent les gens à propos de ce qu’ils font est particulièrement pertinente dès lors qu’on est attentif au niveau de publicité différent du matériel en question.

Située dans l’Illinois à la frontière avec le Missouri, sur la fameuse route 66, SIUE (Southern Illinois University Edwardsville) possède une collection de lettres icariennes importantes, permise par donations successives. Ernest Marchand, ancien professeur à U. Wisconsin puis San Diego State College (spécialiste de Edgar Allan Poe), descendant direct d’icariens, y a ainsi transmis les lettres de son père Alexis Marchand.

Alexis Marchand occupe une place particulière dans l’histoire icarienne, fils de Armel Alexis Marchand (qui fut partie prenante de toute la durée de l’expérience icarienne de 1848 à 1895) et frère de Marie Ross Marchand (auteure de Child of Icaria, et première naissance dans la communauté de l’Iowa), deux autres figures importantes.

Il participe au conflit de 1876-77, qui aboutit à la séparation entre “jeune” et “vieille” branches. Il prit partie pour la Jeune Icarie, s’opposant en cela au reste de sa famille. Il quitta ensuite la colonie pour aller à Icaria-Sperenza (Californie). Inventeur de génie, Alexis Marchand déposa de nombreux brevets, dont un système de téléphonie, qu’une célèbre compagnie américaine de téléphone copia sans payer de redevances.

Le conflit a souvent été perçu comme un conflit de générations (Gauthier 1992, Mendès 2008). Les lettres donnent une vision plus subtile des relations familiales qui persistent au-delà des luttes politiques. Comme l’a bien soulevé Diana M. Garno (1996), les échanges débutés en 1881 entre Alexis Marchand (ayant quitté la colonie) et sa sœur Marie Marchand (restée sur place avec ses parents et occupant une place centrale) se caractérisaient par des lettres de Marie à Alexis ayant vocation à être gardées confidentielles alors que celles dans l’autre sens étaient susceptibles d’être lues par l’ensemble de la communauté.

Ainsi sa sœur continua toujours à correspondre avec lui, tout en évitant tout sujet potentiel de dispute. Elle incita son frère à échanger avec son père: ” Father wishes you to write to him, will you not do so, he is not mad at all at you. I assure you of it, be sure that mother and father will always be your truest friend » (2 octobre 1881). S’en suivra une série de lettres régulières entre le père et son fils. Les lettres permettent de bien situer le processus d’assimilation des icariens à la société américaine (et notamment le moment du passage à la correspondance en anglais).

Références

Boltanski, L., & Thévenot, L. (1999). The sociology of critical capacity. European journal of social theory2(3), 359-377.
Byrne, A. (2011). Échanges épistolaires en anthropologie: l’enquête Harvard-Irlande (1930-1936). Ethnologie française41(2), 241-252.
Dauphin, C. (2002). Les correspondances comme objet historique. Societes Representations, (1), 43-50.
Garno D.M (1996)  Femmes – Famille – Fraternité in Icaria : Marie & Alexis Marchand in the 1880s , Communication présentée 28th annual meeting of the National Icarian Heritage Society, 30 mai au 2 juin 1996. Archives French Icarian Colony Foundation, non répertorié
Gauthier, P. S. (1992). Quest for Utopia: The Icarians of Adams County: With Colonies in Denton County, Texas, Nauvoo, Illinois, Cheltenham, Missouri, and Cloverdale, California. Gauthier Publishing Company.
Halldórsdóttir, E. H. (2007). Fragments of Lives—The Use of Private Letters in Historical Research. Nordic Journal of Women’s Studies15(1), 35-49.
Mendès, V. (2008). Voyage en Icarie. Jeunesse et conflits de générations, 1848-1898. Siècles. Cahiers du Centre d’histoire «Espaces et Cultures», (28), 37-58.

Utopia Mix Tape

Miles Davis est né à une vingtaine de kilomètres de SIUE (sur le site de laquelle on trouve d’ailleurs une discussion sur ses options politiques). Get up with it!

New Saint Marcus Cemetery Saint-Louis, Missouri

Mile 0821

Are you a relative? C’est la question que m’a posé le responsable du Cimetière New Saint Marcus de Saint-Louis (Missouri) quand j’ai demandé à savoir où était la tombe de Etienne Cabet. Hell of a man! C’est la réponse qu’il m’a donné lorsque j’ai expliqué de qui il s’agissait.

Plutôt que de résumer le parcours de Etienne Cabet, on préférera renvoyer le lecteur à la notice du Maitron (dictionnaire biographique du mouvement ouvrier) réalisée par François Fourn.

En s’appuyant sur le plan utilisé par D.E. Janzen lors de son épopée photographique à la recherche des communautés utopiques américaines, on peut retrouver facilement la tombe de Cabet. Secteur SEL (pour South East Lane) Lot 91 Grave 2. Elle est l’unique obélisque de cette zone.

Référence

François Fourn a également écrit Etienne Cabet ou le temps de l’utopie aux éditions Vendémiaire en 2014.

Utopia Mix Tape

Beyond the Missouri Sky, Message to a Friend de Charlie Haden et Pat Metheny

New Harmony, Indiana

Mile 0599

Welcome to New Harmony

New Harmony est un endroit particulier, lieu de deux sociétés utopiques successives. La première est celle des Harmonistes, fondée par Georg Rapp. Cette communauté, appartient au mouvement dit séparatiste (où on trouve également Zoar et Amana), correspondant à l’installation aux Etats-Unis de populations fuyant les persécutions religieuses au Wurtemberg. Après avoir fondé Harmonie en Pennsylvanie (1805), la communauté décide de s’implanter dans l’Indiana. Elle y restera pendant 10 ans. Sous l’égide de son chef spirituel, elle y fait preuve les premières années d’un dynamisme économique certain, basé sur une forte diversification (au-delà de l’agriculture) et attire de nouveaux membres (définitivement admis après un an). Toutefois, comme souligné par D. Pitzer (2012), face à la montée de difficultés économiques (lié à l’éloignement des marchés d’exportation) et du mécontentement d’une nouvelle génération, G. Rapp décida de refonder son pouvoir par la recréation d’une nouvelle communauté en Pennsylvanie.

En 1825, la ville est alors vendue à Robert Owen, qui après New Lanark, est à la recherche d’un endroit où mettre en place sa “communauté de l’égalité”. Beaucoup a été écrit sur cette communauté qui s’achève après deux ans et demi, et de nombreuses réformes (changement des statuts, création de branches séparées, commerce via des échanges de bons de travail…) par un échec et la perte par Robert Owen d’une fortune (au moins 200 000 dollars).

Faut-il uniquement apprécier les expériences utopiques à l’aune de leur durée? Aussi bien D. Mckanan (2007) que Jon Wagner (1983) ont pu remettre en cause cette idée. D’autres critères comme l’émancipation des individus qui les composent ou l’impact sur la société environnante peuvent rentrer en compte. Comme l’a souligné D. Pitzer (2012), New Harmony a eu une influence forte sur le développement économique, social et intellectuel de l’Indiana et l’illinois, via par exemple la création du réseau des Workingmen’s institutes.

Workingmen’s Institute, New Harmony

Ces instituts ont notamment promu l’idée d’une éducation pour tous et d’un système de libraires publiques gratuites. Les enfants de Robert Owen ont eu une influence politique fondamentale. Le Boatload of Knowledge, du nom de cette expédition sur la rivière Ohio de Pittsburg à New Harmony, eu un impact fondamental sur la développement scientifique de la région.

Références

Pitzer, D. E. (2012). New Harmony then and now. Indiana University Press. (photos de Darryl D. Jones)
McKanan D. (2007) Making sense of failure: from death to resurrection in nineteenth-century American communitarianism. Utopian Studies, 18(2) : 159-192
Wagner J (1985) Success in Intentional Communities: The Problem of Evaluation, Communal Societies, 5 : 89-100.

Utopia Mix Tape

Morcheeba

Beer with a conscience

Patrick McGovern, professeur à Penn State, avec l’appui de la brasserie Dogfish, a largement lancé la mode de la reconstruction historique des breuvages du passé, en développant la discipline “d’archéologie biomoléculaire”. La New York Public Library possède la fameuse recette “to make small beer” de George Washington. Différents brasseurs l’ont testé avec un succès mitigé.

Raintree Brewing a recréé une Harmonie Bier à partir d’une recette retrouvée dans les archives Harmonistes. Il s’agit d’une Dark Lager, qu’on rattache au style Dunkel, classique en Allemagne.

Comme on peut le constater dans l’ouvrage “A Documentary History of the Indiana Decade of the Harmony Society” (K.J. Arndt), la production brassicole a été une source de revenus importante pour les harmonistes, qui distribuaient leur bière dans plusieurs Etats américains (Indiana, Illinois, Missouri, Kentucky et même Pennsylvanie). Si la production a été beaucoup plus limitée à l’époque d’Owen, un coup d’oeil aux comptes de la communauté montre que la taverne (avec l’hôtel) a permis en partie de tenir à flot la communauté, grâce à l’accueil des nombreux visiteurs venant y faire du tourisme et curieux de découvrir cette expérience socialiste dont on parlait tant.

University of Illinois, Urbana Champaign

Mile 0380

C’est un sentiment étrange empreint de nostalgie que l’on peut avoir à travailler dans les archives. On peut y lire des documents où sont marqués souvent les espoirs portés par les gens qui les ont écrits : tel dossier pour obtenir une bourse de recherche ou monter un nouveau musée, telle lettre envoyée à un correspondant pour faire part d’un nouveau succès ou tel compte-rendu de 1936 d’un road trip dans les phalanstères de la côte Est américaine.

Arthur E. Bestor (1908-1994) a consacré une première partie de sa vie à archiver les informations sur les communautés utopiques s’inscrivant dans la lignée de Robert Owen. Backwoods Utopias (1950) apparaît encore largement inégalé sur cet aspect.

Il a accumulé un nombre impressionnant de documents sur les expériences communautaires américaines (principalement fouriéristes et owénistes). Ses dossiers (plus de 700!) sont archivés à la section archives et special collections de l’Université de l’Illinois.

Références

Bestor A.E. 1950 Backwoods Utopias. University of Pennsylvania Press.

Utopia Mix Tape

Poster Children est un groupe de rock formé d’anciens étudiants de l’U. Ilinois. Sur son album, On Offensive, on trouve notamment le titre suivant (reprise d’un titre de Heaven 17 des années 1980) .

Beer with a conscience

On ne compte que quelques coopératives de travail aux USA. Des travaux anciens et récents se sont intéressés au fait qu’elles soient relativement rares dans ce pays. Une autre raison peut venir de la faiblesse des fédérations et de l’absence locale d’une législation coopérative distincte. On notera d’ailleurs que les différentes communautés utopiques ont pris souvent un statut commercial ou agricole mais l’ont aménagé avec leurs propres règles. Une grande différence est que dans l’ensemble de ces cas il n’y a pas de réserves impartageables (on y reviendra quand on parlera d’Icarie ou d’Harmony).

25 O’Clock Brewing Company

25 O’Clock Brewing Company est une coopérative de travail fondée à Champaign à proximité de l’Université de l’Illinois en 2016. Le statut de société commerciale est aménagé par les deux règles de vote équivalent et de partage équitable des bénéfices.

Utopia, U.S.A.

Comme montré aussi bien par Carl Guarneri (2003) que Robert Sutton (2003), les sociétés utopiques font partie de l’essence même de “l’expérience américaine”, comme critique, aménagement ou alternative. Dans sa théorie du développement communaliste, Don Pitzer (1984) souligne ces rapports ambivalents et la contribution forte qu’ont eu et que continuent à avoir les communes américaines. Elles s’inscrivent dans la société et le territoire américains, sont changées par eux et en retour les transforment.

De très nombreux lieux font référence à Utopia.

En ce qui concerne les voies de communication, on trouve aussi bien Utopia Road, Utopia Avenue, etc. La plus proche de Evansville est située entre deux fermes et champs de maïs dans la campagne du Kentucky. Elle apparaît comme une route sans issue.

Au Montana, une zone d’extraction minière est appelée de cette manière. Utopia est une ville fantôme de Floride, située à deux heures de route de Utopia, West Park.

La ville Utopia du Texas a fait l’objet d’un film dans lequel un jeune golfeur fait face à l’adversité et se reconstruit grâce à la rencontre fortuite d’un mentor (Robert Duval). L’office de tourisme local a repris à son compte l’utopie comme un country paradise. Sur un célèbre site proposant des idées de visite, on trouve notamment la photo suivante.

Utopia Texas

Utopia, Ohio a été le lieu de plusieurs expérimentations sociales successives. La première est le Clermont Phalanx, expérience fourieriste qui durera deux ans (de 1844 à 1846). La communauté qui lui succédera se terminera tragiquement suite à une inondation de la rivière Ohio.

Clermont Phalanx
Clermont Phalanx par Katherine Cunningham

Comme déjà dit dans un précédent billet, Josiah Warren y expérimente ensuite son système d’échange de travail. Même s’il ne dure que peu de temps (la durée exacte étant relativement inconnue), “for a time, Utopia was a happy, beautiful place. The people has few wants; and these were supplied at home” selon l’histoire du comté rédigée en 1880.

La visite qu’y fait Erik Reece en 2015/2016 alors que le dernier commerce du lieu est sur le point de fermer est très différente.

Today Utopia feels, frankly, a little sad.

Le repérage de nouvelles archives à propos de New Harmony me conduit à abandonner la visite de Utopie et lui préférer un jour de plus en Harmonie. C’est sûrement préférable, on ne pourrait qu’être déçu à visiter Utopie de son vivant.

Références

Guarneri, C. J. (1992). The utopian alternative: Fourierism in nineteenth-century America. Cornell University Press.
Pitzer, D. (1984) The Uses of the American Communal Past, Communal Societies,4: 215-242.
Sutton, R. P. (2003). Communal utopias and the American experience. Greenwood Publishing Group (2 volumes)

A propos de Utopia, Texas: Valby, Karen (2010). Welcome to Utopia: Notes from a Small Town. New York: Spiegel & Grau.

Outre l’ouvrage de Erik Reece (2016) Utopia Drive, New York Farrar, Straus and Giroux, Utopia Ohio est également cité dans le magnifique ouvrage L’Album du Familistère, édité par le Familistère de Guise.

La magnifique série de photographies Utopia Remains (2016) de Katherine Cunningham.

Utopia Mix Tape

La chanson “Right Place, Wrong Time” de Dr John, décédé hier, s’impose d’elle même.

Center for Communal Studies, University of Southern Indiana

Mile : 0012

Le CCS (Center for Communal Studies), créé en 1976 à University of Southern Indiana, est un des principaux centres d’archives et de recherches sur les communautés (“intentional communities” or “communes”) au monde. Il possède une vaste collection d’archives à explorer sur des expériences communautaires (le catalogue en compte 475!) dont par exemple la Commune de Paris. J’y suis en particulier pour consulter les archives sur le mouvement fouriériste ou owéniste, les commaunutés Oneida, Amana ou Harmonistes.

En outre deux collections de photographies (provenant des travaux de Robert Rosenthal et Don Panzen) sont accessibles en ligne. Elles concernent principalement les communautés américaines. La vision de ces photos (18 197!) souligne toute la diversité des destins. Certaines communautés malgré un passé actif disparaissent complètement en ne laissant plus de traces ou simplement un panneau commémoratif, d’autres arrivent à survivre et à se renouveler.

Le CCS a été créé par Don E. Pitzer, professeur d’histoire aujourd’hui retraité, auteur de plusieurs ouvrages incontournables. On pense en particulier America’s Communal Utopias et celui portant sur New Harmony auquel Pitzer a consacré toute sa carrière. Il a enfin été le fondateur et président de l’association américaine d’études sur les communautés Communal Studies.

Le CCS joue également un rôle important au niveau de l’Université par la gestion d’une spécialisation sur les études communautaires, le développement d’échanges internationaux ainsi que l’impulsion active du programme de préservation et de développement de New Harmony.

Références

Une liste des travaux de Don E. Pitzer disponible en ligne
Le site de la Communal Studies Association dont Pitzer a été le président.

Utopia Mix Tape

J’ai découvert a posteriori que le premier disque que j’ai acheté venait d’un groupe de musiciens de l’Indiana. Étonnant de voir 28 ans après leur seule chanson à conscience politique.

Evansville, Indiana

Mile 0000

Utopia Drive

L’idée de ce carnet de recherche est venue d’une lecture de “Utopia Drive” de Erik Reece, écrivain et professeur à l’Université du Kentucky.

Son ouvrage relate son voyage à travers les Etats de l’Est Américain à la recherche de différentes communautés utopiques passées et contemporaines (du Kentucky à la frontière canadienne en passant notamment par l’Indiana, l’Ohio ou l’Etat de New York). Il se veut une suite à l’invitation de AJ McDonald qui avait au 19ème siècle consacré sa vie à la visite des “sociétés communistes” mais n’avait pu achever son manuscrit.

Les archives de AJ McDonald sont disponibles à Yale, qui est, hasard étonnant, une des dernières étapes de mon propre voyage. Dans sa préface à son ouvrage qui n’a jamais été publié (repris dans Noyes (1869), qui s’est largement appuyé ces archives pour écrire son propre ouvrage), McDonald écrit notamment:

It remains for a future historian to continue the labor which I have thus superficially commenced; for the day has not yet arrived when it can be said that Communism of Association has ceased to exist; and it is possible yet, in the progress of things, that man will endeavor to cure his social diseases by some such means; and a future history may contain the results of more important experiments than have ever yet been attempted.

L’objectif poursuivi par McDonald est assez simple:

I performed the task of collecting the materials which form this volume because I thought I was doing good.

L’ouvrage brillant écrit par Reece est moins un travail minutieux d’historien que, selon ses propres termes, une réflexion sur les possibilités d’émergences d’alternatives dans la société dystopique que seraient les Etats-Unis aujourd’hui. Il est aussi l’occasion de s’interroger sur les articulations entre individus et collectifs dans ces sociétés expérimentales.

La figure majeure de Josiah Warren traverse ce livre.

JosiahWarren.jpg


Personnage bigger than life, puisque théoricien et praticien politique, mais également inventeur et musicien, Warren est impliqué dans plusieurs expériences comme New Harmony, Cincinnati Time Store (une banque d’échange de travail), Utopia (Ohio), Modern Times (Long Island). En réaction à Owen, il développe notamment dans son ouvrage Equitable Commerce, le principe politique d’un socialisme anarchiste et mutualiste et le principe économique d’un prix juste qui serait basé sur les coûts de production (“cost is the limit of price).

Références

Noyes, J.H. (1869) History of American Socialism, Philadelphia, JB Lippincott & co. disponible en ligne
Reece E. (2016) Utopia Drive. A Road Trip Through America’s Most Radical Idea, New York, Farra, Straux & Giroux.
Warren J. (1846) Equitable Commerce, disponible en ligne
Un entretien de Reece à l’émission All things Considered

Utopia Mix Tape

Dans tout road trip, il y a forcément une musique. Reece propose la playlist suivante.

A Change is Gonna Come, Sam Cooke
Blake’s Jerusalem, Paul K
Saturn, Stevie Wonder
People Have the Power, Patti Smith
The World is Turning, Toots and the Maytals
After the Gold Rush, Neil Young
One, Mary J. Blige and U2
Road to Nowhere, Talking Heads
Move on Fast, Yoko Ono
Zimbabwe, Bob Marley and the Wailers
Tir Na Nog, Van Morrison
Tree of Life, Nadirah Shakoor
Maundering, Bonnie Prince Billy
I’d Love to Change the World, Ten Years After
First We Take ManhattanDemocracy, Leonard Cohen
The World Turned Upside Down, Billy Bragg

Premiers travaux

Vous trouverez ci joint une présentation du programme de travail sur les communautés icariennes et fouriéristes (séminaire de recherche Audencia, Nantes, avril 2019).

Le document est composé de trois parties:

  • une présentation des travaux à venir sur les communautés icariennes
  • une première analyse quantitative de la dynamique et de la survie des communautés utopiques américaines
  • en bonus, un essai de reconstruction d’une “icarian small beer”

En raison de sa taille, ce document est partagé sous forme d’un lien dropbox.

Utopian Tour 2019 : Aperçu du programme

Entre le 4 juin et le 28 juin, je vais être ainsi successivement

  • accueilli au Center for Communal Studies, University of Southern Indiana.
  • en visite dans différentes universités (University of Illinois, Southern Illinois University, University of Wisconsin, University of Michigan, New York University, Yale)
  • et sociétés historiques (Ohio State Historical Society, New Jersey Historical Society, Monmouth Historical Society) ou librairies publiques (Detroit Public Library, New York Public Library)
  • en “pèlerinage” sur la tombe de Etienne Cabet
  • de retour à Corning
  • à la découverte de trois communautés historiques (New Harmony, Zoar et Amana)
  • à la recherche des vestiges de phalanstères fouriéristes du MidWest ou de la côte est
  • ou encore à prendre un café (et sûrement de l’essence) à Utopia

Cela conduira à la visite de 9 Etats américains (Indiana, Ohio, Iowa, Illinois, Wisconsin, Michigan, Pennsylvanie, New Jersey, New York).

Un billet sera émis par jour.

Vous pourrez également suivre tout cela sur twitter.

Comment peut-on faire une histoire des utopies socialistes?

Cette interrogation a un double sens.

Quel sens cela a-t-il de s’intéresser encore à ces communautés ? En quoi peuvent-elles encore être utiles à être étudiées? Nous informent-elles sur le temps présent? Peut-on encore faire de la recherche à leur propos? Est il possible de “publier”?

Répondre à ces questions suppose de s’interroger sur le processus de mise au point des objets de recherche. Cet exercice est fait dans les habilitations à diriger les recherches où le candidat est souvent contraint à répéter cette illusion biographique (Bourdieu 1986) qui est de rendre cohérent ce qui ne l’ait pas forcément afin de ne pas prêter le flanc à la critique de “la dispersion”. On pourrait soutenir la position inverse qui est celle de prendre au sérieux cette possibilité de laisser place au hasard, la surprise, la “sérendipité” dans le processus d’une recherche.

A titre personnel, il s’agit de l’histoire et du hasard d’une rencontre.

C’est le hasard des correspondances en avion qui m’a ainsi conduit à venir à Corning, petit village de l’Iowa, au retour d’un séjour au Center for the study of Cooperatives de Saskatoon. Le positionnement de Saskatoon au milieu de la région des Prairies du Canada rend nécessaire une correspondance sur le territoire nord-américain afin de rentrer en Europe.

University of Saskatchewan

Dès lors il est possible soit de choisir une correspondance pour minimiser le temps total de transport ou soit au contraire de profiter cette opportunité pour visiter une communauté locale de chercheurs sur les coopératives. Le midwest américain compte en effet des centres, unités de recherche et chercheurs réputés sur cette question (University of Wisconsin, Iowa State University notamment). Travaillant sur les coopératives de matériel agricole, je décide de contacter alors Georgeanne Artz, Professeure à la Iowa State University, malheureusement ajourd’hui décédée. Georgeanne, dont je ne connaissais que les travaux, me répond aussitôt et me propose d’aller rendre visite des coopératives de matériel agricole américaines.

Dear Professor Rousselière,
I’d be delighted to meet with you in June.  At this time, I don’t foresee any conflict on my schedule for the dates you propose.
I think we can likely arrange a meeting with one of the farm cooperatives we are familiar with here.  In particular, we have a group of approximately 8 aronia berry growers who have formed a machinery sharing venture and have been exploring a joint marketing venture that might be interesting to visit.
Georgeanne

Les membres de la CUMA de Council Bluffs (Iowa) accompagnés de G. Artz (deuxième en partant de la gauche)

Ensuite il est possible que si vous reprenez une carte, vous puissiez en la regardant vous rappeler vaguement ce que vous aviez pu lire dans le passé sur les expériences communautaires aux USA. Vous pouvez reprendre pour cela votre exemplaire de “La Sociale en Amérique” de Michel Cordillot (2002).

Vous vous rendez compte alors que Corning, lieu emblématique des expériences communautaires socialistes utopiques, n’est pas très loin de Ames. Vous allez sur internet et vous tombez sur le site de la French Icarian Colony Foundation. Et là que se passe t il si vous les contactez?

Hello Damien,
Yes we would love to host you at the Village.  Just let me know the date and I will invite some of the Icarian descendants to join us for the discussion.  I look forward to meeting you.
Saundra

Il ne vous reste plus qu’à louer une voiture, prendre une casquette des Green Bay Packers (club de NFL connu pour sa structure coopérative) pour faire couleur locale et y aller.

On the road to Icaria

Mais alors, et c’est le second sens de l’interrogation, comment concrètement peut-on faire cette histoire?

Descendants de la communauté icarienne de Corning
Les représentants de la French Icarian Colony Foundation

Alors qu’il existe de nombreux travaux de chercheurs américains abordant les expériences communautaires, que cela soit via une approche globale (historienne comme celle de C.J. Guarneri (1992), quantitative centrée sur leur dynamique comme celle de J. Kitts (2009)) ou propre à une tendance en particulier (e.g. D. Garno 2005, R. Sutton (1994)), et qu’en outre non seulement des revues scientifiques leur sont en grande partie dédiées (Communal Societies, Utopian Studies), très peu de choses ont été écrites par des auteurs francophones sur les utopies américaines en grande partie inspirées par des théoriciens européens. A certaines exceptions près (e.g. Mendès 2008; Brémand 2008), en outre la plupart du temps ces expériences sont évoquées de manière elliptiques, à partir de données de seconde main.

Si vous ne voulez pas répéter cela, il est donc nécessaire d’aller sur le “terrain”. Ce terrain est composé des archives des communautés, des lettres échangés entre les membres, des dossiers accumulés par les chercheurs contemporains dont certains ont entretenu une relation épistolaire avec les membres de ces communautés.

C’est le sens de ce troisième séjour aux USA (juin 2019).

Références
Bourdieu, P. (1986). L’illusion biographique. Actes de la recherche en sciences sociales62(1), 69-72.
Brémand, N. (2008) Les socialismes et l’enfance, Expérimentation et utopie (1830-1870), Presses Universitaires de Rennes.
Cordillot, M. (2002). La Sociale en Amérique: dictionnaire biographique du mouvement social francophone aux États-Unis, 1848-1922. Editions de l’Atelier.
Garno, D. M. (2006). Citoyennes and Icaria, University Press of America.
Guarneri, C. J. (1994). The utopian alternative: Fourierism in nineteenth-century America. Cornell University Press.
Kitts, J. A. (2009). Paradise lost: age-dependent mortality of American communes, 1609–1965. Social Forces87(3), 1193-1222.
Mendès, V. (2008). Voyage en Icarie. Jeunesse et conflits de générations, 1848-1898. Siècles, (28), 37-58.
Sutton, R. P. (1994). Les icariens: the utopian dream in Europe and America. University of Illinois Press.

Icaries et phalanstères

Les États-Unis ont été au XIXe siècle le théâtre de nombreuses expérimentations sociales provenant en particulier du socialisme utopique. L’organisation au quotidien de ces expérimentations est toutefois peu connue. S’appuyant sur l’accès à des sources et archives inédites, ce carnet de recherche vise à ce titre à rendre compte d’un programme de recherche portant sur les communautés utopiques américaines, et surtout les communautés icariennes et fouriéristes. Il proposera également une veille scientifique sur ce sujet.

Site de Icarie, Corning, Iowa